Cyclo Quincieux : site officiel du club de cyclotourisme de QUINCIEUX - clubeo

Randonnée en Savoie du 11 au 13 Septembre 2017

21 septembre 2017 - 18:48

Randonnée en Savoie du 11 au 13 Septembre 2017 

Pour le diaporama complet, c’est par là : https://photos.app.goo.gl/qKXercCf1KMY8lZU2

 

‘’La matière la plus difficile à manier, c’est l’homme’’ Certains ont rajouté…la femme, mais c’est une autre histoire !

Lundi matin, nous étions tous présents ; Christian Douard, Jean Paul Lemoine, Maurice Péquet, Christian et Tatanne  Antoinat, Robert Nicolas, Francois Perignon, Bernard Ruez, Pierrot Lorchel, Roger Villard. Tous au rendez-vous de la randonnée organisée par Christian Douard. D’ailleurs, j’en profite pour te remercier de la belle balade que tu as préparée depuis plusieurs semaines (tout seul) dans le massif des Bauges.

Le temps n’est pas vraiment engageant : une météo pessimiste, un ciel couvert, un crachin, une route mouillée…toute la panoplie pour rester à l’abri. Mais voilà, on est volontaire et ce n’est pas la pluie du matin qui arrête le pèlerin comme on dit chez nous. Le départ se fait doucement, très doucement, la route est longue (140km), il faut chauffer les vielles carcasses. Après 10km, ouf, nous sortons de la zone humide. Les routes sont sèches. Après deux heures de route, on était dans une moyenne bien en dessous de 20km/qu’importe !!…On s’arrête pour boire un café .On est là pour se détendre, pas pour faire une compétition ! On repart, toujours au ‘’même train de sénateur’’. Maurice, comptable de métier, et d’autres commencent à s’impatienter. A cette vitesse, on ne va pas aller bien loin. Enfin, Jean Paul prend les choses en main, et on commence à rouler plus vite. Repas à Morestel. Bien, on est dans les temps.

 Assez rapidement, on arrive à Novalaise au pied du col de l’Epine. Alors là, je ne comprends plus rien ! Plus personne ne veut conduire le mini bus, tout le monde veut  faire ce  col !... Alors tous sur les vélos. C’est vrai qu’il porte bien son nom ...l’Epine ! C’est une référence… .Le peloton s’est bien effiloché. Arrivé à la cime, Bernard et moi, nous sommes redescendus pour récupérer le fourgon. De retour au col, nous retrouvons l’équipe plus ou moins frigorifiée… mauvais choix stratégique. On aurait dû laisser le fourgon au col…. Descente sur Chambéry et repos dans l’hôtel. Bonne journée bien remplie.

Mardi matin…sale temps, il a plu toute la nuit et il pleut encore…8h, 8h30, 9h, enfin, le temps s’élève. Nous voilà reparti sur les pistes cyclables pour traverser toute la ville de Chambéry. C’est une belle ville, dommage que le temps soit maussade. Nous voilà arrivé à Barby au pied du col de Plainpalais. 13km à 9-10% c’est du costaud. Cette fois Christian Douard a pris le volant de la ‘’voiture balai’’. Malgré des conditions mitigées, on est tous arrivé au col sans assistance. Bravo ! Descente prudente sur Lescheraines et repas bien mérité (viande, polenta)…. On a 32km au compteur. Grosse discussion sur le plan B. Entre les optimistes et les prudents, le choix se porte sur un trajet plus court, plus plat. Finalement, on a fait 105km en passant par Aix les Bains jusqu’à Belley avec quelques bosses .A Belley, nous avons pris nos chambres dans un ancien couvent de bonnes sœurs…Impressionnant ! Un très grand bâtiment, 120 chambres, un décor très pieux... Maurice, chauffeur de l’après-midi, en arrivant plus tôt que nous, s’est occupé de toutes les charges administratives et plus encore. Avant la fermeture, il nous a acheté une petite production locale, juste devant l’entrée du ‘’couvent’’. Repas à 7 h précises, deux quarts de vin pour dix et pas question d’avoir d’autres pots. Heureusement, dans une valise, il y a toujours une bouteille qui traîne. Et bien sûr, on a goûté la verveine de Maurice. Le vélo, c’est sportif, mais aussi cérébral : Christian Antoinat nous a expliqué comment réussir son examen psychologique pour rentrer à la SNCF, Jean Paul nous a fait un cours de biologie, en nous expliquant ce que contenait une cellule….

Mercredi matin, beau temps, bonne humeur, retour à la maison sans difficulté…..c’était le programme. Mais Maurice trouvait cette journée un peu fade. Connaissant le groupe et étant natif du coin, il nous l’a fait à ‘’l’envers’’. Il y a un joli lac pas très loin d’ici qu’il disait ! Pourquoi pas… c’est loin, non à 13km environ, il y a une bosse ? non, juste une’’ taupinière’’. La taupinière s’appelle le col des Fosses. 8 km à 7-8%  et c’est Christian Douard qui est arrivé le premier. Personnellement, j’ai bien aimé. Retour sur Quincieux avec pause déjeuner à Chazey sur Ain. Repas très animé .On sort du restaurant et repos forcé…. François n’a pas de chance, son vélo est à plat. Décidément, son vélo est vite à plat quand il ne roule pas. Dans la nuit à Belley, il s’était déjà dégonflé.

Ensuite, le retour s’est effectué sans difficulté, peut-être quelques murmures que l’on ne roulait pas assez ou trop vite devant, mais je n’étais pas dans le peloton pour confirmer.

Voilà en gros le reportage de 3 jours de vélo, comme j’aime. Un départ, un peu difficile puis comme dans la cuisine, quand tous les ingrédients sont bien dosés, on obtient une bonne recette.

Prêt à repartir !

Roger

 

Pour le diaporama complet, c’est par là : https://photos.app.goo.gl/qKXercCf1KMY8lZU2

 

Commentaires